Lettre d'information 49

Ce courriel contient des éléments graphiques, Si vous ne les voyez pas » autorisez l'affichage ou Lisez le en ligne

 ICI WATERLOO

Ensemble, construisons le Waterloo de demain



 

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​
Lettre d'information n°49

de Mieux Vivre à Waterloo

En ce temps de confinement, cette lettre vous invite à la réflexion- l'édito sur le coronavirus maintenant et le jour d'après-  à la participation- une "rêve party"pour imaginer la société de demain-, à la suggestion- sur les interventions MVW au Conseil communal- et à la découverte- présentation de l'Association Inter Quartier de Waterloo et une chronique sur les origines lointaines de notre commune.

Quelle que soit votre choix, nous vous souhaitons un agréable lecture de cette lettre et une excellente navigation sur notre
site

Jean-Michel Cassiers et l'équipe MVW

 

En attendant des jours meilleurs
 


 
Demain,il faudra repenser, par exemple, notre modèle social et économique de mondialisation en redéveloppant de l’activité économique et de production locale ou réinventer de nouvelles formes d’organisation, comme le rapport au travail pour éviter les déplacements (co-workings ruraux, télétravail, 38h prestées en 4 jours…).
Mais pour le moment, une des urgences, c’est d’assurer et de développer la solidarité envers nos proches, nos voisins, les personnes les plus fragiles autour de nous.
Avec un maître-mot : restons positifs !


Lire l’édito de Jean-Michel Cassiers
 

Echos des quartiers

Découvrir l’AIQW...

Projet Bouygues (Château de la Rose), réaménagement du centre historique, 2 dossiers illustrés ci-dessus dont s’occupe l’AIQW (Association Inter-Quartier Waterloo) ; nous donnons « carte blanche » à un de ses administrateurs, Luc Noullet, pour vous la présenter

Lire son article
 
Et aussi
Bien avant Waterloo
Une remontée très loin dans le temps, une belle synthèse de l’évolution de la terre où allait naître Waterloo
Lire l’article de Francis Guillaume

 

Conseils communaux des 9 & 13 mars 2020


 

1.L’approbation du dossier de base relatif à la demande de révision partielle du plan de secteur par l’inscription d’une Zone d’Enjeu Communal pour le Masterplan visant le réaménagement du centre de Waterloo.

Notre Conseiller communal a tout d’abord salué la qualité du dossier de base et le travail des services qui y ont contribué et rappelé que MVW n’était pas opposé à une demande de révision du plan de secteur pour la réalisation d’une zone d’enjeu communal visant le centre de la commune.  Si le dossier contient une série d’éléments favorables à la rénovation du Centre et au développement de la mobilité douce, JM Cassiers a souligné que ce projet manquait de vision globale.

Ainsi la zone proposée à révision dans le dossier de base et la carte d’affectation annexés à la demande de révision partielle du plan de secteur demandée est trop limitée : elle devrait être étendue au nord jusque rond-point de la chaussée de Bruxelles à hauteur de la Venelle des 3 sapins, au sud jusqu’au Chemin de la Cense et inclure le parc Descampe et à l’ouest inclure les terrains de sport. Pour MVW ces alternatives auraient dû être retenues dans le dossier de base.   Par ailleurs en ce qui concerne le parking souterrain qui est prévu sous la grand place, le dossier de base n’offre pas l’assurance que l’ancienne cure et actuel syndicat d’initiative ne sera pas détruite.

Enfin, notre Conseiller a rappelé sa demande d’obtenir une information claire de la part de la commune sur le financement du projet qui nous est soumis aujourd’hui : combien ce projet va-t-il coûter et comment sera-t-il financé ?

En l’absence de réponses concrètes à ces questions, MVW s’est abstenu d’approuver le dossier de base.
 
2. L'approbation du cahier des charges d’un nouveau marché public pour la "mise à disposition et la gestion d'un parc à conteneurs avec un impact réduit sur l'environnement", pour la période du 1 er juin 2020 au 31 décembre 2023.

Notre Conseiller a souligné que l’intitulé de ce marché, dont le montant est élevé : 2 millions d’euros, laissait à penser que le traitement des déchets se fera hors de notre commune comme c’est le cas aujourd’hui, l’actuel parc à conteneur se situant à Braine-l’Alleud.  
JM Cassiers a rappelé que pour MVW, le traitement des déchets verts ne devait pas être inclus dans ce marché mais faire l’objet d’un traitement par la Commune sur le territoire communal. Ce qui aurait comme avantage de réduire à la fois les coûts pour le budget communal et les déplacements pour les habitants de Waterloo.Il existe en outre aujourd’hui des solutions permettant de valoriser les déchets verts en les transformant par exemple en combustible pour chaudières.
La Bourgmestre a répondu que ce n’était pas envisageable ni réaliste. Notre Conseiller a suggéré d’envisager cette piste et d’y travailler pour les prochaines années.  La Bourgmestre a refusé en précisant que la demande relevait du rêve « vous rêvez » (sic).

En l’absence d’éléments concrets justifiant l’aspect irréaliste de traiter les déchets verts sur le territoire communal et en l’absence de volonté de la Commune d’envisager à terme une modification de sa stratégie en matière de gestion des déchets verts, notre Conseiller s’est abstenu sur ce point.
 

Les décisions prises par la majorité lors du dernier Conseil communal sur ces deux dossiers illustrent malheureusement un manque d’ambition et de rêve pour vivre mieux à Waterloo !

Lire le compte-rendu complet des interventions de notre Conseiller

 

" Il fera beau demain "vous invite à une "rêve party" en ligne via sa plateforme .
Grâce à elle, vous pourrez participer – sans vous exposer à un risque de contamination. Pour reprendre les mots d’Emmanuel Macron, " le jour d’après ne sera pas un retour au jour d’avant ". Profitons donc de cette période pour imaginer la société de demain.

 

--
www.cdh-mvw.be | contact | Facebook | Twitter
Si la newsletter ne vous intéresse plus » envoyez nous un mail